Vous êtes ici

Vidéos

412 concurrents ont participé, samedi 20 et dimanche 21 juillet, à l’Ultra Tour du Beaufortain, un trail de 103 km et 6200 mètres de dénivelé positif. Evoluer dans des paysages superbes et accomplir un défi personnel sont les deux principales motivations de ces coureurs hors-normes.

Du 23 au 28 juillet, 350 cavaliers et leurs 500 chevaux ont rendez-vous au Jumping international de Megève Edmond de Rothschild, CSI*** 2013. Un concours de saut d'obstacles qui, après seulement deux éditions, s’impose comme le plus prestigieux du genre dans l'arc alpin. Il a la particularité d'accueillir cavaliers pros et cavaliers amateurs, et aussi de permettre aux spectateurs -25000 l'an dernier- d'accéder gratuitement à la totalité des épreuves, même les plus relevées et comptant pour le classement mondial des cavaliers. Le public pourra assister à du grand sport sur la piste, avec un grand prix retransmis pour la première fois en direct sur la chaîne Equidia Live, le dimanche après-midi. Côté VIP, les organisateurs annoncent la participation au concours du comédien Guillaume Canet. Depuis qu'il est remonté à cheval pour les besoins du film Jappeloup, cet ancien cavalier de l’équipe de France junior de saut d’obstacle a repris goût à la compétition. Et s'autorise quelques parcours entre deux tournages ! En marge des épreuves, l’événement propose aussi une foule d'animations au village des exposants et dans Megève, dont une soirée de gala au Domaine du Mont- D'Arbois, où Calogero se produira en concert privé le samedi soir.

Le détail du programme c'est sur www.jumping-megeve.com

Les Français Jérôme Clémentz et Anne-Caroline Chausson ont remporté la 19ème édition de la Mégavalanche de l’Alpe d’Huez, disputée samedi 13 juillet pour les dames et dimanche 14 juillet pour les messieurs.

Cette édition 2013, marquée par un enneigement encore exceptionnel du glacier de Sarenne – le ski d’été restera ouvert au minimum jusqu’à dimanche 21 juillet inclus – aura permis un véritable retour aux sources. La Mégavalanche, descente marathon d’une vingtaine de kilomètres pour 2600 mètres de dénivelé négatif, entre le Pic Blanc (3330 mètres d’altitude, sommet de l’Alpe d’Huez Grand Domaine Ski) et le village d’Allemont, propose en effet une alternance de revêtement, entre neige, cailloux, herbe et terre. Cette année, les pilotes ont même eu trois kilomètres sur neige, contre à peine une centaine de mètres lors des dernières éditions. « Le glacier était juste dur comme il faut, pour avoir un peu de grip au freinage, et on pouvait tourner un peu. Il fallait juste être un peu prudent. Après avoir passé le premier virage, c’était à fond la tête dans le guidon, tout en recherche d’aérodynamisme, en prise de vitesse maximum. Bref, c’était vraiment très plaisant », témoignait Jérôme Clémentz, vainqueur cette année de sa troisième Mégavalanche.
Il s’impose au final en 38 minutes 42 secondes, avec 35 secondes d’avances sur le tenant du titre Rémy Absalon, et une minute vingt-sept secondes devant le Britannique Dan Atherton. Chez les dames, la Française Anne-Caroline Chausson s’impose pour la cinquième année consécutive, en 47 minutes 57 secondes, devant sa compatriote Pauline Dieffenthaller (repoussé à 3 minutes 49 secondes) et la Suissesse Alba Wunderlin (à 4 minutes 35 secondes).

 

Rendez-vous les 6 et 7 juillet pour la 4e édition de la MB Race Culture Vélo sur le domaine des Portes du Mont-Blanc. Au menu, des épreuves de cross-country représentant un large panel de distances pour convenir à différents types de vététistes : 20, 50, 70, 100 et 140 km. Si la course phare reste l'ultra-marathon (140 km), cette année l'événement propose le 7 juillet, une nouvelle randonnée de 20 km, très accessible (à partir de 8 ans), au départ de Combloux. L'an dernier, sur 750 vététistes ayant pris le départ de l'ultra-marathon, 25 seulement l'ont terminé ! Cette année, les 70 km ont été modifiés avec des passages inédits et aussi plus accessibles pour permettre à davantage de participants de tenter les 100 et 140 km. Pour ceux qui préfèrent regarder que participer, rendez-vous au village des exposants, devant l'office de tourisme de Combloux avec une quarantaine d'exposants. 

Rebelote pour la Chamoniarde, société de prévention et de secours en montagne de Chamonix-Mont-Blanc. Après le succès de ses clips de prévention humoristiques créés l'hiver dernier, elle renouvelle l'opération pour la montagne estivale, avec cinq nouveaux clips de 2 minutes. Dans cette saison 2 des Yétis, les différentes protagonistes ont troqué leurs skis contre des chaussures de randonnée ou de VTT. Un ton décalé pour parler de choses concrètes comme le risque météo, la mauvaise préparation ou la méconnaisance de la montagne, sources d'accidents en moyenne et haute montagne.

En selle sur leur VTT, 1500 participants vont arpenter de long en large le domaine des 3 Vallées les 6 et 7 juillet prochain pour participer à la 3VTT, avec au menu la Free Bike et la Rando Tour. Un événement dédié au vélo de montagne dans sa diversité qui donne le coup d'envoi de la saison depuis plus de 10 ans dans les stations qui forment le plus vaste domaine skiable au monde l'hiver, reconverti en terrain de jeu grand large pour les vététistes.

Le temps capricieux n'a pas découragé les 2000 spectateurs de chausser les skis de rando ou les raquettes à neige pour aller encourager les concurrents de la Pierra Menta 2013. La 3e étape de la plus populaire des courses de ski alpinisme françaises est un moment de ferveur et de communion intense, entre une foule joyeuse et bienveillante, et des coureurs qui se transcendent.

L’Alpe d’ Huez accueillait lundi 4 mars l’avant-dernière étape du SFR Tour, qui voit s’affronter chaque hiver quelques-uns des meilleurs freestylers européens. Une compétition de big air était au programme, avec trois vainqueurs français : Jérémy Pancras chez les messieurs, Coline Ballet-Baz chez les dames et Théo Collomb-Patton chez les kids.

Les riders inscrits avaient le choix entre plusieurs kickers, de 10 à 22 mètres de long, avec deux passages pour s’exprimer, seul le meilleur des deux étant retenu pour établir le classement final. Chez les messieurs,  le double cork 1260 (soit un saut désaxé de trois tours et demi) était LA figure de la soirée, réalisée par les trois premiers (Pancras, Jules Bonnaire et David Bonneville). Du côté des dames, Coline Ballet-Baz s’impose avec un flat spin 540 safety (un tour et demi), et chez les kids, Théo Collomb-Patton, 14 ans emporte la mise avec un switch 1000 mute (deux tours et demi avec un grab au niveau de la fixation, et une prise d’élan en marche arrière).
Au-delà de la victoire sur ce big air, c’est le classement général qui était en jeu. Rappelons que pour les messieurs, le vainqueur de ce SFR Tour 2013 repartira avec une invitation pour participer à l’épreuve de slopestyle des Winter X-Games de Tignes (20 au 22 mars). Après les trois premières étapes (Val Thorens, Vars et donc l’Alpe d’Huez), c’est le Finlandais Aleksi Patja qui occupe la tête du classement, devant les Français Jules Bonnaires et David Bonneville. Mais ces trois hommes se tenant en sept petits points, tout devrait se jouer lors de la dernière étape à la Clusaz, où une épreuve de big air est prévue (12 au 14 mars).

Peisey-Vallandry accueillait mercredi 30 janvier l'une des six étapes du Festi Nordic, un événement promotionnel des activités nordiques, organisé en collaboration par l'office du tourisme et Savoie Nordique. Ski de fond, biathlon, raquettes, luge, balades en traîneaux tractés par des chiens ou des chevaux et jeu de piste étaient au programme. Le reportage de www.actumontagne.com

11 jours de course, 1000 km à parcourir, avec 30 000 mètres de dénivelé positif au programme. La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc a confirmé qu'elle était bien la course de chiens de traîneaux la plus difficile au monde, rendue cette année encore plus ardue par les chutes de neige et les températures négatives sur la presque totalité du parcours.

Pages