Vous êtes ici

Dans le berceau du parapente

©Praz-de-Lys/Sommand Tourisme

C’est à Mieussy dans les montagnes du Giffre, en Haute-Savoie qu’il a un quarante ans, le parapente a fait son apparition en France. A l'occasion de cet anniversaire, le témoignage de Dominique Pellet, président de l’association Origin’Ailes et ancien dirigeant du mythique club de parapente des Choucas !

Située sur les hauteurs de la station de Sommand et en surplomb du village de Mieussy (près de 1000 m plus bas), la montagne de Pertuiset a été le théâtre des premiers « vols de pente » en France, fin juin 1978. « Des parachutistes du club d’Annemasse décollaient de la pente herbeuse au sommet, et se posaient sur le terrain de foot de Mieussy. Ils s’entraînaient ainsi à des atterrissages de précision, à moindre frais par rapport à un saut d’un avion. L’avantage du Pertuiset, c’est qu’on avait une pente assez raide, qui permettait de passer la falaise assez facilement. Parce qu’à l’époque, les ailes n’avaient pas la même finesse qu’aujourd’hui. On ne pouvait guère faire de la distance horizontalement, on chutait surtout verticalement », se souvient Dominique Pellet, l’actuel président de l’association Origin’ailes, et ancien président du club des Choucas. Créé le 5 mai 1979 à Mieussy, celui-ci – « le seul de France jusqu’en 1982 ou 1983 » - allait contribuer à l’essor du parapente. «Lorsque j’ai commencé à voler, en 1986, il y avait un bus de 50 places qui faisait 10 rotations par jour, pour remonter les parapentistes de Mieussy au Pertuiset », raconte Dominique Pellet.
Cette navette sera en circulation – gratuitement et exceptionnellement – lors de festival Origin’ailes les 30 juin et 1er juillet. « Forcément, avec la multiplication des sites de parapente, la fréquentation du Pertuiset s’est beaucoup réduite. Mais c’est un site qui garde des atouts. On est en face ouest, la falaise permettant de créer des thermiques – vents ascendants – l’après-midi. On y organise encore des stages d’apprentissage au cross – vol longue distance – pour les pilotes confirmés, alors que les débutants vont davantage voler le matin, lorsque les conditions sont plus calmes », conclut l’ancien président d’Origin’Ailes.

Martin Léger

La fête au parapente !

Le 30 juin et le 1er juillet à Mieussy, Festival Origin’Ailes, qui cette année fait un clin d’oeil appuyé aux 40 ans de la naissance du parapente en France. Vols de démonstrations de vieux parapentes (datant de 1978 à 2000), exposition rétrospective du parapente, un spectacle de fauconnerie avec les Aigles du Léman, démonstrations de cerf volant, de voltige en parapente, de vol relatif en chute libre, des navettes gratuites pour les parapentistes souhaitant voler depuis le Pertuiset, un salon des constructeurs, un concert le samedi soir, des projections des films primés à la Coupe Icare 2017, jeux pour enfants.