Vous êtes ici

Coupe d’Europe d’escalade sur glace à Champagny-en-Vanoise

© Monica Dalmasso

Champagny-en-Vanoise accueille jeudi 11 janvier l’étape française de difficulté de la coupe d’Europe d’escalade sur glace, sur sa fameuse Tour de glace de 22 mètres de haut. Idéalement placée dans le calendrier – quelques jours avant des coupes du monde en Suisse puis en Italie - cette épreuve rassemblera les meilleurs grimpeurs du monde, dont font partie quelques Français.

Une phase d’observation au pied de la voie, puis une montée en tête de cordée, dans un temps limité, pour tenter d’atteindre le plus haut point possible sur la voie, la compétition s’arrêtant lorsque l’athlète chute. C’est le principe des épreuves dites de « difficulté », comme celle qu’accueille Champagny-en-Vanoise à l’occasion de cette manche de la coupe d’Europe d’escalade sur glace. La compétition se déroulera sur la célèbre Tour de Glace artificielle de 22 m de haut, nichée au cœur du magnifique vallon de Champagny-le-Haut (à environ 5 km du village de Champagny-en-Vanoise). Celle-ci voit régulièrement défiler les meilleurs grimpeurs mondiaux : pas moins de trois étapes de coupe du monde et trois championnats du monde y ont été organisés au cours des six dernières années !

© Monica Dalmasso
Pour cette étape de Coupe d’Europe, deux innovations seront proposées. La première concerne les qualifications. Au lieu d’une observation à vue classique, les grimpeurs découvriront la voie en vidéo et/ou en démonstration par un grimpeur. « Cela permettra de proposer une voie plus difficile que d’habitude, et donc plus de spectacle », explique Nils Guillotin, le responsable de cette étape de coupe d’Europe au sein de la FFCAM. Les athlètes auront ensuite 5 minutes maximum pour tenter d’aller le plus haut possible, et de faire partie des 18 qualifiés (par sexe) pour la finale. Celle-ci se déroulera selon un format plus classique, avec une observation à vue de quelques minutes au pied de la voie, et un temps de passage par athlète un peu plus long (8 minutes maximum).

© Monica Dalmasso

La deuxième nouveauté, c’est que cette étape va aussi servir de support à une nouvelle épreuve combinée. « La manche française de coupe d’Europe se déroule en deux temps : une épreuve de difficulté à Champagny jeudi 11 janvier, et une épreuve de vitesse à l’Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes) le samedi 13 janvier. Il y aura plusieurs classements : un pour chaque épreuve, mais aussi un classement combiné, afin de récompenser les grimpeurs les plus polyvalents. Certains athlètes ne participeront qu’à l’une ou l’autre des épreuves, mais la plupart devraient s’aligner sur les deux. Ce nouveau format combiné est un test, qui, s’il est concluant, serait adopté pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2022 », précise Nils Guillotin.

© Monica Dalmasso
Quelque 80 athlètes représentant les principales nations européennes (France, Suisse, Slovénie, Italie, Slovaquie) mais aussi plus lointaines (Chine, Iran, Etats-Unis…) s’affronteront à Champagny. Grâce à sa proximité avec les étapes de coupe du monde en Suisse (le week-end du 20-21 janvier) et en Italie (week-end du 27-28 janvier), cette épreuve de coupe d’Europe de Champagny accueille l’élite mondiale de la discipline. Les Français en font partie. En particulier Louna Ladevant, double champion du monde jeune (moins de 18 ans) de difficulté en titre, et victorieux cet hiver des deux premières étapes de coupe d’Europe (chez les adultes).
Les qualifications se déroulent jeudi 11 janvier de 8h à 15h30, et les finales le même jour entre 18h et 20h30. Accès gratuit pour les spectateurs.

Martin Léger