Vous êtes ici

Le petit restau dans les alpages

L'Auberge des Allières est un endroit à part. Située dans le Vercors à 1 426 mètres d'altitude, elle propose une cuisine du terroir copieuse et savoureuse, un cadre enchanteur, mais aucun accès par la route. A découvrir à ski, à pied ou à raquette ! Un restaurant, hôtel et refuge non desservi par une route, cela existe, même dans notre univers du multimédia et de la voiture-reine. Et ça fait un bien fou ! L'endroit, situé à 1 426 mètres d'altitude dans le parc naturel régional du Vercors, s'appelle l'Auberge des Allières. Cette ancienne bergerie d'alpages — qui date de 1770 — a été restaurée en 1993 par la mairie de Lans-en-Vercors. Depuis 1994, le site propose gîte et couvert à tous ceux qui veulent bien se donner la peine de parcourir à pied, à ski ou à raquette la distance qui le sépare de la route : 900 m par le bas et 1,7 km par les pistes de ski de fond. Car il ne s'agit quand même pas du restau du bout du monde. L'Auberge des Allières est stratégiquement placée au bord des pistes de ski de fond et de raquette de Lans-en-Vercors, et au pied de l'une des randos à ski les plus courues des Grenoblois, le pic Saint-Michel. Voilà donc une façon pas désagréable de faire une pause ou de terminer en beauté une journée de ski ! Feu de bois et chaleur humaine La version bar, sur la terrasse exposée au sud, vous donnera un petit air de lézard des neiges : incroyable comme il peut faire chaud à 1 426 mètres, dans un endroit ensoleillé et abrité du vent ! La version restaurant, elle, n'a rien à envier à de nombreuses haltes gastronomiques de la vallée. Le cadre en plus, évidemment. La spécialité des Allières, c'est la raclette au feu de bois, au goût bien différent de celles préparées sur un appareil électrique. La grande cheminée, toujours allumée l'hiver, éclaire d'une lueur chaleureuse la salle décorée avec des vieux skis en bois, des sabots et des paniers. Poutres en bois et pierres apparentes complètent le décor, qui mêle les références à l'ancienne bergerie et aux sports des neiges. Mais la cuisine du terroir ne se résume pas à la raclette. La carte vous propose aussi des gratins de ravioles à la truite fumée, des gratins de crozets, des marcellines (du Saint-Marcellin bardé de lard enrobé dans une pâte feuilletée), des tartiflettes... Pas étonnant que certains Grenoblois fassent le déplacement le soir après le travail (30 km de Grenoble), pour se retrouver dans ce lieu à l'abri de la vie trépidante d'en bas. Car une autre particularité des Allières, c'est l'accueil que l'on y reçoit. Laurent Minelli et Chrystèle Baron, les propriétaires du fonds de commerce, savent en effet mettre à leur aise les visiteurs, et l'ambiance chaleureuse ne vient pas que de la cheminée ! Laurent, qui est guide de haute montagne, peut aussi mettre ses clients en appétit en les emmenant en ski de fond ou de randonnée (et l'été en canyon ou spéléologie). N'ayez pas peur de vous dépenser, les plats sont à même de rassasier le plus énergique des skieurs ! Si vous vous trouvez tellement bien aux Allières que vous avez envie de prolonger le séjour, plusieurs solutions. Une formule dortoir propose 10 couchages avec un coin cuisine, comme dans un refuge. Mais il existe aussi des chambres avec sanitaires, de 3, 4, 5 ou 7 personnes. Rien de luxueux, bien entendu, mais du simple et plein de charme, à l'image du lieu. Une preuve supplémentaire de son authenticité : l'été, une chambre est réservée au berger, qui vient faire paître son troupeau de vaches sur l'alpage. Jeanne Palay

 
Note : La réputation de l'Auberge des Allières n'étant plus à faire, il est très recommandé de réserver avant de venir. Tél. : 04 76 94 32 32.