Vous êtes ici

Les chiffres du marché mondial du ski

©Actumontagne

C'est à Mountain Planet que Laurent Vanat a réservé la présentation en avant-première de son 10e Rapport annuel international sur le tourisme de neige et de montagne. L'expert suisse livre dans ce document, dont la version anglaise est téléchargeable gratuitement, des données très intéressantes sur le marché mondial du ski.

Ainsi, après trois ans de stagnation, le nombre total de journées-skieurs dans le monde a augmenté de 4% lors de l'hiver 2016-2017. Et cela en dépit des conditions climatiques défavorables en Europe. Le nombre de journées-skieurs dans le monde atteint les 400 millions, dont 157 dans les Alpes (54 millions pour la France), ce qui est peu ou prou la même chose que les dernières années précédentes. La baisse des marchés occidentaux est tout juste compensée par les fortes hausses des pays émergents. Laurent Vanat dénombre 130 millions de skieurs dans le monde, soit 2% de la population mondiale !
Si les marchés occidentaux sont stables, la croissance a donc été au rendez-vous en Russie, dans la foulée des JO de Sotchi, mais surtout en Chine, futur eldorado des sports d'hiver de la planète ! Le consultant a comptabilisé 57 nouvelles stations chinoises en 2017, et cela même dans des territoires très au sud, à la latitude de Dubaï !

Laurent Vanat ©Actumontagne
La Chine a la volonté de créer un marché domestique de 120 millions de skieurs d'ici aux JO d'hiver de Pékin en 2022, ce qui doublerait le marché mondial des amateurs de glisse !
Dans la présentation qu'il a faite au salon grenoblois, Laurent Vanat a souhaité souligner l'importance de la clientèle nationale. Même dans les destinations neige matures comme la France, où le renouvellement de la clientèle est l'un des défis majeurs. Il a montré des chiffres parlants à ce sujet : la faible part de skieurs dans la population globale des différents pays, dont la France, où elle avoisine 8%.  Il y a donc du potentiel localement, d'autant plus que les skieurs étrangers représentent une masse de seulement 15 millions à l'échelle du globe, et qu'aller les chercher coûte cher en promotion ! Les 120 futurs pratiquants chinois ne viendront pas tous skieur dans nos montagnes, dont les stations n'offrent pas le modèle de parc d'attraction qu'ils affectionnent. «Si on fait des efforts pour augmenter de 1% la part des skieurs domestiques, il en résulte une croissance de 12% des journées-skieurs", assure-t-il. A méditer !