Vous êtes ici

Isère Tourisme planche sur la station du futur

Chantal Carlioz, présidente d'Isère Tourisme, qui impulse la réflexion sur la station de demain

C'est peu dire que le Département de l'Isère a fait le buzz avec sa station du futur au salon Mountain Planet ! Sur le stand Alpes isHere, les dispositifs ludiques et interactifs 3D ont fait leur effet sur les visiteurs. Chef d'orchestre de ce projet, Chantal Carlioz, la présidente d'Isère Tourisme, à qui le Conseil Départemental isérois a confié le soin d'imaginer ce que sera la station de montagne en 2030.

Les équipes d'Isère Tourisme se sont inscrites dans une démarche de co-construction, invitant la CCI, le Cluster Montagne, ainsi que plus de 70 experts du monde de l'industrie, de la santé, de l'Université Grenoble Alpes et de la recherche ou encore des institutions du tourisme, à plancher sur le sujet.

Ces échanges et réflexions menés au cours d'ateliers fin 2017, ont abouti à retenir neuf grandes thématiques, comme l'hébergement, les nouveaux services, l'accueil, la gouvernance ou encore l'environnement et plus d'une centaine d'idées novatrices, sinon insolites, certaines néanmoins expérimentées avec succès ailleurs, notamment dans les Savoie...

A Mountain Planet, le Département a livré la synthèse de ces travaux qui ont permis d'élaborer cinq typologies de stations qui devront être quatre saisons : la station high-tech ou smart resort, particulièrement orientée vers l'innovation technologique, la digitalisation et une forte connectivité avec la ville via le câble, la station pleine énergie, orientée vers la santé et le bien-être, la station douce ou green resort, privilégiant un mode de vie responsable et harmonieux, la station ultra-sportive ou Extrem resort, la station loisirs ou Fun resort, centrée sur la convivialité et la fête.

"Nous avons imaginé un laboratoire de plein air qui va s'appuyer sur les quatre massifs de l'Isère et à l'intérieur, des stations qui vont s'activer pour mettre en applications ces cinq scénaris avec le soutien du Département. Ce dernier impulse et éventuellement va financer, avec l'appui de l'Université Grenoble Alpes et des entreprises", explique Chantal Carlioz, par ailleurs maire de Villard-de-Lans et qui rêve de faire de l'Isère le centre européen du développement de la montagne.

Des stations pilotes

Plusieurs stations iséroises se sont portées candidates pour plancher sur l'un de ces positionnements, accompagnées par des entreprises : Chamrousse (smart station), Les 2Alpes (extrem resort), Villard-de-Lans (pleine énergie), Coeur de Chartreuse (station douce ou green resort), Autrans (station pleine énergie), L'Alpe d'Huez (station fun).

On a hâte de découvrir les expériences innovantes et pertinentes qu'elles vont inventer et transformer en offres touristiques, afin ensuite d'être partagées et déployées dans les autres stations du département nord-alpin. Et pourquoi pas au-delà. Un représentant du Kossovo s'est montré très intéressé par cette démarche pro-active lors de la présentation par Isère Tourisme et ses experts de la station du futur à Mountain Planet. La salle a fait salle comble ! Il faut dire que les défis de la destination montagne, hiver comme été, sont nombreux : climatiques, économiques, sociaux et environnementaux.