Vous êtes ici

Culture

Pralognan-la-Vanoise accueille du 4 au 8 janvier 2005, la seconde édition des Déferlantes francophones hivernales, toute auréolée du succès de la première qui a enregistré l'an dernier 6000 entrées. Eclectisme, diversité et convivialité restent la marque de ce festival, véritable lien entre la station et la culture francophone nord-américaine et européenne. Jusqu'au 20 décembre, une place pour deux à gagner chaque jour en appelant au [u]04 38 92 02 09[/u].

L'Auberge des Allières est un endroit à part. Située dans le Vercors à 1 426 mètres d'altitude, elle propose une cuisine du terroir copieuse et savoureuse, un cadre enchanteur, mais aucun accès par la route. A découvrir à ski, à pied ou à raquette ! Un restaurant, hôtel et refuge non desservi par une route, cela existe, même dans notre univers du multimédia et de la voiture-reine. Et ça fait un bien fou ! L'endroit, situé à 1 426 mètres d'altitude dans le parc naturel régional du Vercors, s'appelle l'Auberge des Allières.

La réputation de L'Alpe-d'Huez vient de son domaine skiable bien sûr, mais aussi de son église, qui abrite des vitraux signés Arcabas et un orgue unique au monde. Découverte de ce haut lieu spirituel et culturel dont le musée d'Huez et d'Oisans effectue la visite guidée tous les mardis. L'architecture surprend, ne ressemblant en rien à un édifice roman ou gothique ! Normal, l'église de L'Alpe-d'Huez est l'une des rares construites au XXe siècle. Inaugurée en 1969, Notre-Dame-des-Neiges possède une histoire bien particulière.

L'exposition temporaire de la Maison des jeux olympiques d'hiver à Albertville est consacrée au patinage artistique. Elle se décline en deux parcours : l'un montre l'évolution de la discipline à travers ses grands champions, l'autre dévoile ses coulisses via des clichés pris aux J.O. de 1992. Jusqu'au 2 novembre. Conçue et réalisée par la Maison des jeux olympiques d'hiver à partir du fonds photographique du Musée olympique de Lausanne, « les grandes figures du patinage artistique» invitent le visiteur à découvrir un siècle de patinage.

Jusqu'au 5 mai prochain, la demeure familiale dans laquelle Jean-François Champollion effectua de nombreux séjours, est ouverte au public. Située à Vif, au sud de Grenoble, elle retrace le cadre dans lequel le célèbre égyptologue et son indissociable frère aîné ont vécu et travaillé. En attendant la création, en 2006, d'un véritable musée. S'il n'était pas grenoblois, celui à qui l'on doit en 1822 la découverte du déchiffrage des hiéroglyphes, vécut de nombreuses années dans la capitale des Alpes.

A Sallanches, le château des Rubins décline, sur cinq étages, toutes les facettes de la nature montagnarde. Les Alpes à coeur ouvert ! N'avez-vous jamais rêvé de parcourir la montagne sans effort, passant, en quelques minutes, d'un milieu humide aux alpages, sautant, d'un bond, des roches cristallines du Mont-Blanc aux murailles sédimentaires des Aravis, croisant, ici, le regard perçant du gypaète barbu, là, celui du castor...? Avec le château des Rubins, centre de la nature montagnarde, sis à Sallanches, vous voilà exaucé.

Soucieuse de préserver son patrimoine culturel, la municipalité de Combloux a racheté l'an passé la ferme Isidore, représentative du style architectural local. Visite d'une bâtisse, qui, mieux que des récits, permet de replonger dans l'histoire comblorane. Un mur en pierre couleur crème, deux volets entrouverts, une vieille porte en bois. A première vue, le 109, chemin de la promenade, n'attire pas l'attention. Pourtant, cette façade apparemment anodine abrite 171 ans d'histoire. Celle de Combloux.

Savoie et Haute-Savoie ont toujours été des pays de fromages comme en témoigne dès l'époque gallo-romaine l'auteur latin Pline l'Ancien. De cette longue tradition sont issus aujourd'hui plus d'une trentaine de variétés dont sept se distinguent par des signes officiels de qualité. Zoom sur ce plateau de choix.

Pages