Vous êtes ici

La programmation du 4e Albertville Jazz Festival bouclée !

CADS_campagne printemps2017_rubrique culture_verticale
Les élus et l'équipe du festival

L'équipe de l'Abertville Jazz Festival était ravie hier de présenter, à la presse d'abord, puis aux Albertvillois en soirée, la programmation complète de son édition 2018, du 25 au 29 juillet. Cette année, elle a été composée à quatre mains. Le programmateur historique, l'enfant du pays Nicolas Folmer, trompettiste de notoriété internationale, s'est associé à Benjamin Tanguy, directeur artistique de Jazz à Vienne.

"Benjamin Tanguy apporte son expérience et ses réseaux à notre festival en pleine croissance", se félicite Nicolas Folmer, réaffirmant la volonté des organisateurs de l'événement musical qui rayonne bien au-dela d'Albertville, de miser sur la diversité du répertoire jazz et ses liens avec les musiques actuelles. A l'image de la venue exceptionnelle sur la scène albertvilloise, de la pop star Asaf Avidan, "l'homme à la voix d'or ", qui sera en solo pour un concert guitare et voix très attendu (26/07). Autre tête d'affiche grand public, Charlie Winston, multi-instrumentaliste, qu'on aurait tort de réduire à ses tubes planétaires Like a Hobo et In Your Hands ! Il revient cet été avec un projet jazz (27/07). 

La star pop israëlienne Asaf Avidan sur scène à Albertville le 26 juillet 2018 ©Ojoz

Parmi les grands noms du jazz présents à Albertville, Bireli Lagrene, l'un des plus fidèles successeurs de Django Reinhardt et de Jaco Pastorius (25/07), précédé Des Doigts de l'Homme, un groupe qui tourne beaucoup en France, le saxophoniste Raphaël Imbert, avec lequel une résidence d'artiste à l'année est envisagée dans la cité olympique, le chanteur britannique Hugues Coltman, présent lors de la permière édition du festival et qui revient cette année, avec encore plus d'envie, n'ayant pu se produire sur scène l'an dernier, suite à l'annulation de la dernière soirée pour cause de tempête (27/07). Autre figure jazzy, la chanteuse coréenne Youn Sun Nah, accompagnée du guitariste franco-vietamien virtuose Nguyên Lê (28/07) et enfin, en dernière soirée, deux grands maîtres de la contrebasse, Henri Texier et Kyle Eastwood Quintet, le fils de l'acteur américain, dont le talent est mondialement reconnu dans le milieu musical.

Sur la scène du jardin (accès gratuit), en après-midi, à ne pas rater, Phasm, formation à la frontière de l'acoustique, emmenée par son leader saxophoniste Antoine Favennec, ancien élève surdoué de Nicolas Folmer, encore le quartet lyonnais Uptake, lauréat du Rézzo Jazz à Vienne 2014, dont le tromboniste, Robinson Khoury, est lui aussi un virtuose (prix international de trombone en 2012), ou encore les trois artistes Génération Spédidam Ellinoa, Daniel Zimmermann et Sophie Alour.

Au total, 20 concerts gratuits (côté jardin) et payants (côté cour) vont s'enchaîner pendant cinq jours sur la place du Pénitencier (nouveau lieu pour cause de travaux sur l'ancien) et le square Soutiras, pour ce festival porté par la ville d'Albertville, le Conseil départemental de la Savoie, la Région et surtout la Spedidam, organisme en charge de la perception et de la distribution des droits des artistes-interprètes.

Kyle Eastwood a réussi à se faire un prénom dans le monde du jazz ! ©Kyle Eastwood

Autour du festival

Albertville Jazz Festival n'est pas qu'un événementiel dans le calendrier de l'été, comme l'a rappelé Raymond Brassoud, président de l'association Jazzbertville. Des actions sont menées en périphérie du festival, preuve d'une belle dynamique locale. Le 26 juin, une conférence musicale est programmée (précisions à venir). Les Saisies prévoient des concerts dont un en altitude au restaurant Le Benetton, enfin le 24 juillet, le Fort de Tamié, qui a organisé l'an dernier une visite du fort et un concert, programme dans son cadre de rêve, un concert de jazz manouche. Il y aura des after au bar Le Gaulois et des apéros concerts à Conflans.

Sophie Chanaron
Billetterie en ligne sur www.albertvillejazzfestival.com. Tarifs prévente jusqu'au 1er juillet, ensuite, majorés de 5€

photo : Martine Berthet (ex-maire d'Albertville et sénatrice), Pascale Masoero (Adjointe à la culture), Raymond Brassoud (président Association Jazzbertville), Max Courrouy (coordinateur festival), Frédéric Burnier Framboret (Maire d’Albertville), Guillaume Damerval (Gérant Spedidam), Nicolas Folmer et Benjamin Tanguy (co-programmateurs)